Blog

Button compte devenir le numéro 1 chez McLaren

432300-445943318798473-1042537903-n.jpgLe pilote McLaren, Jenson Button a admis que le départ de Lewis Hamilton de chez McLaren lui donne l'occasion de devenir le pilote N°1 chez McLaren avant l'arrivée de Sergio Perez, le futur pilote McLaren.
"Je pense que nous serons deux pilotes qui voudront gagner le championnat du monde en 2013. Nous sommes tous ici pour gagner et nous pensons tous que nous pouvons gagner le Championnat du Monde."
"Avec Sergio Perez ce sera différent car Lewis Hamilton va quitter McLaren, il a remporté 25 Grands Prix [21 victoires Jenson ;)] et il a déjà gagné un championnat du monde avec McLaren."
"Quand vous êtes le coéquipier de Lewis, vous partagez une direction de développement très précise. Tandis que maintenant, avec le départ de Lewis, j'ai quelques mois pour imposer mes choix à McLaren dans le développement de la voiture avant l’arrivée de Checo [Sergio Perez]."
"Ces mois vont être importants parce que Sergio va être rapide. Vous avez besoin d'un coéquipier rapide. Je pense aussi qu'il va apprendre très rapidement, ce qui est très bon pour lui."

Jenson Button a gagné trois victoires en 2012. C’est une de plus qu’en 2010 et exactement le même nombre qu’en 2011. Jenson Button compte faire mieux en 2013.
"En termes de résultat final et des points, je ne suis pas très satisfait."
"Je dirais que cette année, j’ai appris plus de choses et ca a été vraiment utile. D'une certaine façon, ça a été comme une saison test parce que nous avons eu d'excellents résultats mais nous avons eu aussi de mauvais résultats. J’ai fait des erreurs et l’équipe aussi."
"Nous avons appris beaucoup de choses par exemple entre les Grands Prix de Monaco et du Canada quand j'ai eu quelques courses vraiment mauvaises à cause des pneus. Nous avons appris beaucoup d'informations sur notre voiture à cette époque. Ca a été vraiment utile pour nous pour le reste de l'année."
"D'une certaine façon, ça a été une bonne année car nous avons une meilleure compréhension des pneumatiques. Je pense que nous serons plus forts en 2013."

Jenson Button a aussi confirmé que chez McLaren, la MP4-28 sera une évolution de la MP4-27.
"Nous commencerons la saison 2013 avec une évolution de la MP4-27 car il n’y a pas de grands changements de règles."

Hamilton va bientôt entamer son travail avec Mercedes

15122-512747792083313-1008768513-n.jpgLe contrat qui lie Lewis Hamilton à McLaren expire le 31 décembre prochain, mais le champion britannique aura l’autorisation de rencontrer les gens de chez Mercedes - sa future équipe - bien avant cette date.

Lewis Hamilton va donc bientôt rencontrer les ingénieurs de Mercedes pour parler de la saison 2013. “Je ne vais pas beaucoup travailler avec eux, mais Martin (Whitmarsh) m’a dit que j’avais l’autorisation de leur parler. Je m’attends à rencontrer des personnes qui sont déterminées à gagner, car ils ne l’ont pas encore fait,” déclare Lewis Hamilton.

En réalité, Ross Brawn et ses hommes ont déjà remporté le titre des pilotes - avec Jenson Button - et celui des constructeurs en 2009, mais c’était avant que Mercedes achète l’équipe.

Hamilton va-t-il réellement aider les ingénieurs de l’équipe Mercedes ou se cantonner dans son propre rôle au volant de la monoplace ?

“Je peux vous affirmer que ce ne sera pas le cas,” affirme Lewis Hamilton. “Je ne vais pas faire mon malin, mais je sais de quoi je suis capable, je peux apporter mon aide, même si mon travail n’aura pas un effet majeur avant la mi-saison de l’année prochaine. Mais on fera encore mieux avec la voiture pour 2014.”

Lewis Hamilton se réjouit à l’avance de faire partie de l’équipe McLaren, car il apprécie tout particulièrement les termes de son nouveau contrat.

“Je n’aurai qu’un tiers des événements promotionnels par rapport à McLaren et j’ai hâte de vivre ça. Peut-être même que cela ne représentera qu’un quart. J’ai hâte d’avoir un peu plus de temps pour ma vie personnelle, pour mon entraînement et ma préparation,” ajoute-t-il.

GP Brésil - Bilan de la course : McLaren Mercedes

61265-512747892083303-1142230395-n.jpgRetrouver ci-après les déclarations de Jenson Button, Lewis Hamilton et Martin Whitmarsh après le Grand Prix du Brésil sur le circuit d’Interlagos.
Jenson Button - 1er : "Tous ceux qui ont pris part à la course d'aujourd'hui mérite le respect car c’était une course folle au Brésil !"
"Les conditions étaient difficiles et il y a eu beaucoup d'action parce que certaines voitures avaient plus de températures dans leurs pneus que d'autres. Parfois, on n’avait pas les bons pneus au bon moment et pourtant, on pouvait être plus rapide que les autres. J'ai passé beaucoup de temps à parler à la radio avec mon ingénieur de course, Dave [Robson]. Nous avons essayé de trouver le bon rythme."
"J'ai eu beaucoup de plaisir à me battre face à Lewis, en particulier lors des 10 premiers tours. Nous avons eu un très beau combat. C'est dommage qu'il ne fût plus là à la fin de la course et surtout sur le podium. Mais c'était agréable d'avoir une belle bataille avec lui pour notre dernière course en tant que coéquipier chez Vodafone McLaren Mercedes. Et je veux vraiment lui dire ceci : «Ça a été génial de travailler avec toi, Lewis. » Au cours des dernières années, nous avons eu de grandes courses ensemble. C’était génial."
"Pour en revenir à la course d'aujourd'hui, la voiture de sécurité m’a rendu la vie difficile car j’avais 40 secondes d’avance sur les autres avant son apparition. Il a fallu ensuite passer les pneus intermédiaires."
"Après, le défi était de passer entre les zones d'eau stagnante, en particulier là ou Paul [di Resta] a eu son accident. Je me suis fait une frayeur dans le tour précédent son accident."
"Enfin, félicitations à Sebastian [Vettel] pour avoir remporté trois championnats du monde d'affilée. C’est une grande réussite."

Lewis Hamilton - Abandon : "Bravo et félicitations à Jenson et à Sebastian aussi."
"C'est dommage que nous n'ayons pas pu remporter la deuxième place du championnat du monde des constructeurs ensemble avec Jenson, mais nous avons fait de notre mieux."
"Maintenant que la saison 2012 est terminée, je me sens un peu triste. Ça a été une journée émouvante. Je suis triste d’avoir terminé ma carrière chez McLaren comme cela et en même temps, je suis excité à l’idée de rejoindre Mercedes AMG. Mes amis de chez Vodafone McLaren Mercedes vont me manquer mais je suis optimiste quant à ce que je vais trouver chez Mercedes AMG. Je me sens prêt pour l'hiver parce que je pense avoir fait du bon travail cette année. J'ai donné tout ce que j'avais en 2012. Je n'aurais pas pu faire quelque chose de plus."
"Quant à aujourd'hui, je ne me souviens pas trop de mon accident avec Nico [Hülkenberg], mais il est venu me voir après la course, ce qui était agréable."
"Cela a été une expérience géniale de faire partie de l'équipe Vodafone McLaren Mercedes au cours des six dernières années. Je tiens à remercier tout le monde chez McLaren et je souhaite sincèrement le meilleur à McLaren pour l'avenir. Ils ont été fantastiques, si géniaux et j’espère qu’ils vont continuer de faire un travail incroyable."
"Alors, chez Vodafone McLaren Mercedes, vous allez me manquer."

Martin Whitmarsh - directeur de l'équipe Vodafone McLaren Mercedes : "Jenson a fait une course parfaite aujourd'hui. Il a conduit avec brio et il a bien géré les conditions météorologiques changeantes et difficiles qui toujours font ressortir le meilleur de lui. Jenson remporte donc sa 15ème victoires en conséquence."
"Lewis a bien conduit aussi avant d’avoir eu un accrochage avec Nico à la fin de la course. Nous avons donc perdu des points qui nous aurait permis de prendre la deuxième place du championnat du monde des constructeurs à Ferrari."
"Il aurait été fantastique si nous aurions réussi un doublé au Brésil. C’était clairement à notre portée avant l’accident mais ce n’était pas de la faute de Lewis. Lewis Hamilton chez McLaren, c’est 110 Grands Prix, 21 victoires, 49 podiums, 26 pole positions, 12 meilleurs tours en course et 913 points. Au nom de toute l'équipe Vodafone McLaren Mercedes, nous lui souhaitons bonne chance pour l’avenir."
"Quant à Jenson, il est le vainqueur d’une course superbe aujourd'hui et je parle au nom de tout le monde chez Vodafone McLaren Mercedes en disant combien nous sommes heureux qu'il est gagné ici aujourd'hui. Jenson a gagné la course d’ouverture de la saison à Melbourne et la dernière course de la saison 2012. Il a également remporté de belle manière la course à Spa, bien sûr."
"Enfin, une autre statistique, Jenson est monté plus de fois sur le podium lors des trois saisons chez Vodafone McLaren Mercedes [25] que lors de ses 10 saisons dans ses équipes précédentes [24]."
"Il y a beaucoup de raisons pour laquelle nous pouvons nous réjouir aujourd'hui. Nous avons gagné les deux dernières courses de la saison. C’est très encourageant pour développer notre voiture de 2013 au cours des prochains mois, en préparation pour la nouvelle saison."

Hamilton déçu de sa dernière course avec McLaren

f1-grand-prix-brazil-qualifying-yyorszie6w5x.jpgLe pilote McLaren, Lewis Hamilton a déclaré qu'il était déçu que Nico Hülkenberg ne soit pas venu s’excuser après leur collision lors du Grand Prix du Brésil sur le circuit d’Interlagos.
Quelle triste dernière course pour Lewis Hamilton chez McLaren. Lewis Hamilton a dû abandonner suite à un contact avec Nico Hülkenberg sur sa Force India dans le virage 1 alors qu’il était en tête du Grand Prix.
"Tout d'abord, un grand bravo à Jenson. C'est un peu regrettable. Le mec n'est même pas venu me dire désolé. Alors, cela en dit beaucoup sur sa mentalité."
"C'est ce qui arrive quand vous faites une course en tête avec moins d'expérience. En tout cas, je me sens bien et je suis heureux pour l'équipe McLaren et pour Jenson pour cette victoire."

Lewis Hamilton a ajouté qu'il avait été déçu d’abandonner pour sa dernière course avec McLaren.
"J’ai le même sentiment un peu comme en 2007 quand j’ai perdu le titre. J’ai le sentiment d’avoir mal fini ma saison chez McLaren. Nous étions en tête et nous n'avons pas pu voir le drapeau à damier."
Lewis Hamilton a ajouté : "Ça a été une bonne saison encore. Félicitations à Jenson et à Sebastian [Vettel]. C'est un peu dommage que nous n'ayons pas obtenu la deuxième place du championnat du monde des constructeurs mais j'ai essayé de mon mieux."
"C’est un peu malheureux de voir que nous n'étions pas dans la lutte pour le titre mais c'est génial de voir la vitesse que l'équipe McLaren avait à la fin de l'année. Je leur souhaite vraiment le meilleur pour l'année prochaine."
"Aujourd’hui, l'équipe a été fantastique, j’ai eu un grand soutien et ils ont fait un travail incroyable. Malheureusement, je n’ai pas pu gagner pour eux mais Jenson l’a fait, donc c'est un point positif."

GP Brésil : Course - Button 1°, Hamilton 20°

f1-grand-prix-brazil-qualifying-9yusa8ikaltx.jpgAucun chapeau ne saurait résumer la tension et les innombrables rebondissements offerts par la dernière manche du championnat, ayant rempli à merveille son rôle de dernier thriller dans l’attribution du titre mondial.
C’est au terme d’une course incroyable, remportée par Jenson Button, que Sebastian Vettel (6ème) remporte le titre de Champion du Monde des pilotes, en dépit de la fabuleuse résistance de Fernando Alonso (2ème) et Felipe Massa (3ème).
Le Grand Prix du Brésil commence avant-même le départ, la bataille des météorologues faisant rage. Toutes les prévisions possibles sont entendues. En dépit du vent et de la présence de nuages très menaçants, Red Bull pense encore pouvoir échapper à la pluie en course.
Le sensationnel final que tout le monde attendait est lancé dès le tour de chauffe, lorsque les gouttes font leur apparition tant attendue par les supporters de Fernando Alonso. Tout le monde prend le départ en gommes slicks, rendant les conditions très piégeuses.
Massa prend un départ sensationnel sous la pluie et se propulse de la 5ème place de la grille à la seconde avec autorité. Dans un tête-à-queue dramatique provoqué par un contact avec Bruno Senna, Vettel se retrouve face à la meute dans le virage 4, dans le mauvais sens de la piste. 20ème, il est informé que les dégâts sur le côté gauche de sa Red Bull ne sont pas réparables. Dans son infortune, l’Allemand demeure chanceux, Senna et Pérez restant sur le carreau lors de ce premier tour dramatique. Alonso est virtuellement Champion du Monde.
Massa réalise un début de course exemplaire, et favorise le passage de Fernando Alonso sur Webber à la Curva 1 du second tour, tout en gardant l’Australien derrière lui. Alonso est désormais troisième, derrière les deux McLaren de Hamilton et Button.
Vettel ne passe pas par les stands et aligne un meilleur tour dès la troisième boucle. L’Allemand repart le couteau entre les dents sur une piste glissante, piégeant même Alonso, qui court-circuite le S de Senna. Le voici repris par Webber, qui se réattribue la 3ème position. Massa réalise un intense travail de blocage pour conserver une meute compacte entre son leader et lui, permettant à Alonso de reprendre un peu d’air.
Grosjean part à la faute à forte vitesse au sixième passage et achève sa première saison complète en F1 contre le mur du virage 11. Quelques instants après, c’est au tour de Webber de partir en tête-à-queue, sans dommages matériels. Vettel, de son côté, est sur des rails et déjà remonté à la 6ème place !
Devant, la lutte entre les McLaren est magistrale. Sur des œufs, les coéquipiers du team de Woking ne concèdent rien et se battent en gentlemen. Le premier changement de leader intervient au 11ème passage, lorsque Button s’empare de la tête.
Les conditions sont très piégeuses et semblent trop humides pour les slicks mais pas assez fiévreuses pour les intermédiaires. Webber prend la décision de passer par les stands pour chausser les Cinturato Verts intermédiaires, suivi par Alonso et Vettel. Button et Hülkenberg prennent le pari gagnant de rester en piste : la pluie s’affaiblit et permet aux deux leaders de se disputer le leadership avec hargne. Derrière, une fantastique bataille intervient entre Carterham et Marussia, restant aussi en piste, et voyant là l’opportunité de réaliser un coup. La confusion est de mise à tous les niveaux.
Hülkenberg crée la sensation en prenant le commandement de la course au 19ème tour, boucle choisie par Hamilton pour repasser par les stands et rechausser les durs. Alonso, Vettel et Webber s’arrêtent à leur tour pour chausser les slicks. Hülkenberg et Button comptent désormais 45 secondes d’avance sur Hamilton, 3ème !
Un nouveau rebondissement intervient avec les débris laissés par le train arrière détruit de Nico Rosberg, dispersant d’importantes quantités de débris en piste. L’intervention de la voiture de sécurité est nécessaire. Hülkenberg devance Button, Hamilton, Alonso, Kobayashi et Vettel. Pendant 6 boucles (T23-29), tous doivent prendre leur mal en patience sous la pluie, pendant que chutent les températures des pneus. Hülkenberg et Button voient leur avance réduite à néant, mais l’allemand de l’équipe Force India se détache d’emblée au restart et se trouve deux secondes d’air devant Hamilton.
Les candidats au titre doivent composer avec le transcendant Kobayashi, qui dépasse Alonso et prend la 4ème position. Une seule trajectoire est possible sur la partie sèche de la piste. L’Espagnol reprend son dû quelques kilomètres plus tard, à l’abord du S de Senna. Vettel doit également faire face aux assauts du Japonais et de Massa. Le Brésilien, sur une autre planète devant son public, s’impose successivement sur l’Allemand et le pilote Sauber (T36) grâce au DRS. Le voici 5ème, en bouclier derrière Alonso, tandis que Vettel (7ème) ne trouve pas la solution face à Kobayashi. L’Allemand peut cependant s’accrocher à cette position pour coiffer sa troisième couronne mondiale.
Hamilton reprend la tête. Lewis Hamilton reprend la tête au 48ème passage de la course à la faveur d’une erreur de Nico Hülkenberg, sur une piste toujours très piégeuse. L’Allemand parvient à éviter le tête-à-queue de justesse après avoir mis les roues sur la ligne blanche du bord de piste, mais Hamilton est déjà passé.
Alors que Rosberg prend le pari des intermédiaires, Vettel, qui ne peut plus entendre son team à la radio, entre aux stands pour passer les mediums. Le choix s’avère mauvais, et l’Allemand doit repasser par les stands pour chausser les intermédiaires dans la foulée.
Hülkenberg embarque Hamilton. La bataille pour le titre prend de nouveau une autre tournure avec l’accident impliquant Hülkenberg et Hamilton, alors que l’Allemand tente l’intérieur sur la McLaren à l’abord du S de Senna. Perdant le contrôle de sa Force India, celui qui était jusque-là la sensation du GP percute Hamilton, qui termine ainsi son dernier GP avec McLaren à pied. Ce coup du sort place Alonso (P3) dans une position proche du hold-up parfait. Avc Massa devant lui, Alonso peut compter sur la seconde place, mais Vettel, 7ème, La pluie est désormais battante et la question qui se pose est de savoir si tout le monde ne devra pas de nouveau passer aux stands pour chausser les pneus « Full Wet ».
Fernando Alonso s’empare de la seconde position au 62ème passage en dépassant son coéquipier, plaçant toute la pression sur les épaules d’un Vettel devant sauver une 8ème place pour coiffer sa troisième couronne.
Par une pluie désormais battante, Kamui Kobayashi part à la faute dans l’avant-dernier tour, tandis que Paul Di Resta pulvérise sa Force India contre le mur de la montée de la ligne droite dans l’avant-dernière boucle. C’est sous Safety Car que s’achève cette incroyable saison 2012 : Red Bull Racing peut laisser éclater la joie : les deux couronnes mondiales reviennent une nouvelle fois à Milton Keynes au terme de cette incroyable saison. La joie est de mise chez Caterham, qui réalise l’exploit de reprendre la 10ème position du championnat avec la fabuleuse 11ème place de Vitaly Petrov.

GP Brésil - Bilan des qualifications : McLaren Mercedes

f1-grand-prix-brazil-qualifying-6ngsczhjqesx.jpgRetrouver ci-après les déclarations de Lewis Hamilton, Jenson Button et Martin Whitmarsh après les qualifications du Grand Prix du Brésil sur le circuit d’Interlagos.
Lewis Hamilton - 1er : "Cette pôle position est un grand sentiment. Ça a été un week-end fantastique jusqu’à présent. Nous ne savons pas encore avec certitude ce que sera les conditions météorologiques de demain, mais j'espère qu’avec Jenson, nous serons capables de faire un doublé."
"J'ai souvent commencé à partir de la quatrième position à Interlagos et que ca n’a jamais été pour moi un grand succès. Avant les qualifications, j'ai dit à Martin Whitmarsh que je n'avais vraiment pas envie de commencer quatrième cette année. Tout compte fait, je suis très fier et heureux d’être en pole."
"Avec Jenson, nous sommes dans les meilleures positions possible pour le départ de la course. Toutefois, s’il pleut, la voiture de tête est toujours la première à tomber sur les rivières d’eaux. Même si nous faisons tous les deux de bons départs, nous devrons être prudents dans le premier tour. De même, je ne veux pas être derrière au début de la course car sinon j’aurai les projections d’eaux sur ma visière."
"Nous n'avons pas eu un doublé en course depuis un long moment [Canada, 2010], de sorte que ce serait positif pour l'équipe si nous pouvions y parvenir demain. Ce serait un au revoir parfait, en fait."

Jenson Button - 2ème : "C'est super pour nous d'être tous les deux sur la première ligne, d'autant plus que c'est le dernier Grand Prix de Lewis pour l'équipe Vodafone McLaren Mercedes. Notre voiture fonctionne très bien, j'étais juste à 50 millièmes de la pole position. Je crois que nous avons été tous les deux très bons."
"Alors, oui, je suis content de mes qualifications et d’être sur la première ligne. On espère toujours que la course sera calme et ordonnée. Mais on dirait qu'il va pleuvoir demain, donc cela peut rendre les choses un peu moins prévisibles."
"Cette course est importante pour nous. Évidemment, nous sommes hors de la course au titre mais nous voulons gagner. Au vue de nos performances ce week-end, c’est très encourageant pour l'année prochaine, ce qui va devenir notre obsession immédiatement après la course de demain."

Martin Whitmarsh - directeur de l'équipe Vodafone McLaren Mercedes : "Ici, à Interlagos, aujourd'hui, sur une piste glissante à cause d’une averse avant les qualifications, Lewis et Jenson ont superbement bien roulés. Ils ont fait des tours ultra-rapides en Q3 pour être premier et deuxième sur la grille de départ du Grand Prix du Brésil. Ils ont fini juste à 0.055 s d’écart."
"C'était la 62ème première ligne 100% McLaren de l'histoire en F1, ce qui établit un nouveau record du monde chez Vodafone McLaren Mercedes. Nous sommes fiers et à juste titre. C'est également la septième pôle position de Lewis en 2012 et la huitième de Vodafone McLaren Mercedes en 2012."
"La pluie est prévue pour demain, et, comme nous le savons tous, le mauvais temps rend toujours le résultat d'une course automobile un peu atypique. Qu'il pleuve ou qu'il fasse beau, nous sommes ravis que nos pilotes soient tous les deux sur la première ligne de la grille de départ."
"De plus, Lewis et Jenson sont tous les deux des pilotes très combatifs et rusés, remarquablement habiles sur le mouillé et ils sont tous les deux tout à fait capables d’aller chercher la victoire demain. Nous avons clairement une voiture extrêmement rapide et notre performance d’ hier sur les longs relais suggère que notre rythme de course sera très bon."
"Enfin, je veux dire à la fois « merci » et « bravo » pour les concepteurs des Vodafone McLaren Mercedes, ingénieurs, techniciens et mécaniciens, non seulement ici à Interlagos mais aussi à Woking et à Brixworth."
"Aussi, pendant que j’y suis, nous sommes heureux d’avoir un excellent moteur Mercedes."

Button : Je veux battre Hamilton parce qu'il s'en va !

Le pilote McLaren, Jenson Button a déclaré qu'il se réjouissait de la chance qu’il a de se battre pour la dernière fois dans la même équipe que Lewis Hamilton après avoir obtenu une première ligne 100% McLaren lors des qualifications du Grand Prix du Brésil sur le circuit d’Interlagos.
Jenson Button a déclaré qu'il n'avait pas l'intention de rendre la vie facile pour son coéquipier Lewis Hamilton pour sa dernière course avec McLaren. S’il peut le dépasser en course, il le fera !
"Je veux gagner cette course parce qu'il s'en va !" a plaisanté Jenson Button.
"Tous les deux, nous voulons gagner la course. Nous ne nous battons plus pour le championnat mais nous voulons tous les deux nous battre pour la victoire."
"Je suis impatient d'y être. Nous nous sommes tous les deux biens qualifiés ici. C'est la meilleure qualification pour nous deux à Interlagos et c'est un circuit amusant."
"Nous sommes ici pour gagner. C'est ce que nous allons essayer de faire. C'est évidemment un week-end important pour Lewis car c’est sa dernière course avec nous. Nous sommes venus ici pour gagner."

McLaren a encore une chance de battre Ferrari pour la deuxième place du championnat du monde des constructeurs. McLaren a 14 points à rattraper demain. Un doublé serait amplement suffisant mais la pluie pourrait compromettre les chances de victoires de McLaren.
"C'est bon pour l'équipe d'être sur la première ligne. Le problème, c'est que quand vous êtes sur la première ligne, vous espérez une course calme sur le sec pour marquer le maximum de points."
"Nous voulons tous les deux gagner demain. Il est donc important pour nous de bien faire les choses pour le championnat du monde des constructeurs. Mais il va pleuvoir et ça va être une course délicate."
"Je pense que nous sommes impatients d’y être. Il y a deux autres personnes qui doivent être plus sous pression que nous. Ça va être une course amusante pour nous, je l'espère."

Jenson Button regrette le départ de Lewis Hamilton.
"C’est la dernière pôle de Lewis pour l'équipe. Cela montre que nous sommes forts en tant qu'équipe et c’est dommage que cela va changer, mais les choses changent."59068-511834038841355-524833749-n-1.jpg

Hamilton : La MP4-27 est la plus rapide de la saison

390275-10151187563398964-1734900332-n.jpgLe pilote McLaren, Lewis Hamilton est ravi après avoir pris la pole position lors des qualifications du Grand Prix du Brésil sur le circuit d’Interlagos pour sa dernière course avec McLaren Mercedes et espère une dernière victoire avec son équipe McLaren de toujours !
"C'est un sentiment incroyable d’être en pole. Je me souviens d’être dans le dernier virage et d'être deux dixièmes plus rapide et puis d’en avoir autant sur la ligne de chronométrage."
Lewis Hamilton a ajouté : "Le circuit du Brésil est une piste historique et particulière comme Silverstone, Monza ou Monaco. J'ai gagné sur toutes ces pistes historiques, mais pas au Brésil à Interlagos."
"Il me fallait cette pole position pour me mettre dans la meilleure position possible pour tenter de gagner la course demain."

Lewis Hamilton a également fait l'éloge de la McLaren MP4-27, en précisant que, malgré des problèmes de fiabilité, il avait la voiture la plus rapide du plateau.
"La voiture a été forte toute l'année. S'il y avait un prix de la voiture la plus rapide de l'année, la MP4-27 gagnerait."