GP Brésil : Qualifications - Hamilton 1°, Button 2°

xpb-551891-1200px.jpgLa pluie était attendue pour la fin des qualifications, ou juste après celles-ci. C’est finalement avant celles-ci qu’une averse est tombée sur le tracé José Carlos Pace d’Interlagos au Brésil, laissant cependant suffisamment de temps à la piste pour sécher juste au coup d’envoi de la Q1 d’une séance qui s’annonce fascinante.
Il fait 25°C dans l’air (23°C en piste) au début de la séance. Nombreux sont ceux qui sortent d’emblée en piste : la menace de pluie est réelle et chacun veut enregistrer un temps en cas de nouvelle humification de la piste. Le Secteur 1 est sec, mais dernier est très humide et tout le monde est sur des œufs : les intermédiaires seraient nécessaires dans cette portion à fort besoin de traction à l’abord de la ligne des stands. Les favoris, cependant, comptent sur leurs rivaux pour balayer la piste et lui permettre de s’assécher. Deux philosophies de la gestion du risque de précipitations s’affrontent déjà.
Après avoir évalué les mediums slicks, les pilotes voient Hülkenberg chausser les pneus verts intermédiaires pour conditions mixtes. L’examen du pilote Force India ne dure qu’un tour. Après 10 minutes, tous les pilotes sont chaussés des slicks.
Il faudra aligner plusieurs tours pour faire monter les pneus slicks en température. Alonso est informé à la radio que sa sortie durera 7 tours ; une façon de bénéficier de l’assèchement progressif de la piste, sans prendre le risque de se trouver en zone rouge. Les temps s’améliorent considérablement tour après tour.
Le drapeau jaune est agité à 3 minutes de la fin de Q1, quand De la Rosa, ne voyant pas le franco-suisse dans la ligne droite de départ arrivée, tasse celui-ci contre le mur. Grosjean (17ème) perd son aileron avant et n’a que quelques instants pour passer aux stands et boucler un tour afin de se sortir de ce mauvais pas et tenter de signer un temps. Objectif manqué pour le pilote Lotus, qui partira 18ème sur la grille.
Hamilton boucle cette piégeuse Q1 en tête (1’15’’075), une demi-seconde plus vite que n’importe qui. De la Rosa, Karthikeyan, Pic, Glock, Kovalainen, Petrov et Grosjean ne verront pas la Q2.
Tout le monde, à l’exception des Red Bull et des McLaren, prend vite la piste pour la Q2. Grand perdant de la Q1, Romain Grosjean est aux abonnés absents, sa séance ayant été gâchée par la trajectoire douteuse de la HRT de Pedro de la Rosa à l’accélération dans la ligne droite finale, entraînant un contact entre les deux monoplaces.
En début de séance, Alonso établit une référence en 1’14’’631, près d’une seconde et demi plus vite qu’en Q1 sur une piste sèche, suivi par son coéquipier Massa. Les temps plongent à une vitesse vertigineuse en fin de séance, avec tout le monde en piste.
Vettel prend les commandes en 1’13’’209 mais est conseillé de rester en piste par son ingénieur piste Guillaume Rocquelin. Massa et Schumacher sont en zone dangereuse en fin de séance, tandis que le huitième temps d’Alonso requiert également une amélioration pour respirer.
Les Ferrari n’optimisent pas leurs pneus à ce stade d’exploitation et pourraient être sur des réglages pluie en vue de demain. Massa signe de justesse le 10ème chrono et parvient à conserver Di Resta et son compatriote Senna derrière lui. Vergne, Ricciardo, Kobayashi, Schumacher, Senna et Di Resta ne disputeront pas la Q3.
Lewis Hamilton a signé la pole position du Grand Prix du Brésil en prenant le dessus dans les ultimes instants sur son coéquipier Jenson Button et les Red Bull de Mark Webber et Sebastian Vettel. En lice pour le titre pilotes, Fernando Alonso ne prendra le départ que depuis la 8ème position de la grille.
Il fait 26°C dans l’air et 36°C en piste pour le début de la Q3, soit 12°C de plus en piste que lors de la Q1. Sur une piste toujours en constante évolution en raison de son assèchement désormais définitif, les pneus option semblent fonctionner de façon optimale, permettant aux pilotes de faire tomber les temps.
Au menu de la Q3, les deux McLaren, Red Bull, Ferrari, ainsi que Rosberg, Räikkönen, Hülkenberg et Maldonado.
Lewis Hamilton installe un solide 1’12’’850 en tête, devant son coéquipier Button, très rapide dans le premier secteur. Le premier tour lancé de Vettel est plus lent que celui d’Alonso. Large sur l’herbe artificielle dans le secteur intermédiaire, Vettel ne boucle que le sixième chrono, à 1.1 sec de Lewis Hamilton. Troisième, Webber concède deux dixièmes à la référence du vainqueur du GP des USA.
Il faudra attendre les derniers instants, au terme de la période chronométrée, pour connaître la grille de départ de ce Grand Prix à grands enjeux. Webber améliore en 1’12’’581 et prend la pole provisoire. Mais se voit repris par Hamilton et Button, qui signe un doublé devant les deux Red Bull « dans le désordre ». Massa se qualifie 5ème, tandis que Maldonado et Hülkenberg s’intercalent entre le Pauliste et son leader Alonso, seulement 8ème. Räikkönen et Rosberg complètent le top 10.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

×