GP Italie : Course - Hamilton 1°, Button 23°

207950-481178968573529-1558166837-n.jpgLewis Hamilton sur la McLaren a remporté le Grand Prix d’Italie en menant de bout en bout, devant un impressionnant Sergio Perez sur la Sauber, remonté à la régulière depuis la 12ème position. Fernando Alonso sur la Ferrari réalise une superbe opération au championnat grâce à une brave troisième place, tandis que Vettel (Red Bull Racing), Button (McLaren) et Webber (Red Bull Racing) repartent avec un zéro pointé.
Au départ de la course de 53 tours, les Ferrari en donnent pour leur argent aux dizaines de milliers de tifosis de Monza, venus uniquement pour soutenir les monoplaces rouges. Du bon côté de la piste en troisième position, Massa parvient d’emblée à prendre le dessus sur Button, tandis que Fernando Alonso réalise un festival. Partant 10ème, l’Espagnol gagne deux places dès le départ, avant de s’offrir Kobayashi dans la Parabolica au premier tour puis Räikkönen dans la foulée, au freinage de la première chicane (T2). Le voici déjà sixième après un peu plus d’un tour couvert. Alonso prend le meilleur sur Schumacher au 7ème passage pour le gain de la cinquième place.
Aucun contact éliminatoire n’est à recenser et les 24 monoplaces demeurent en course. Webber, 14ème, a perdu 3 positions mais s’emploie à les reprendre, aidé en cela par un frottage de roues entres Rosberg et un Senna brouillon. Le Brésilien se retrouve hors-piste une nouvelle fois, avec un nouvel échange musclé face à Di Resta. Son retour en piste se finira presque en drame, Webber évitant la Williams de justesse. Jean-Eric Vergne est le premier à abandonner, au neuvième tour. Incontrôlable au freinage de la première chicane, sa Toro Rosso, visiblement victime d’un bris de suspension arrière, s’échappe contre le vibreur et fait décoller le Français.
Devant, Hamilton se conforte tranquillement un matelas sur Massa. Le Britannique compte 4.3 sec d’avance sur le pilote Ferrari au 12ème passage. Un petit train se forme derrière Schumacher (P6) avant les premiers arrêts. L’Allemand fait visiblement perdre du temps à Räikkönen et Kobayashi. Entrant au 16ème tour, il permet à ses rivaux de faire chuter leurs temps au tour. S’arrêtant au 18ème passage, Räikkönen ressort devant le Septuple Champion du Monde.
Button reprend sa seconde place à Massa au 19ème tour, juste avant que le Brésilien ne passe aux stands chausser ses pneus durs. Vettel et Alonso sont à deux doigts de se toucher dans la pitlane un tour plus tard, et ressortent juste derrière Massa, et au milieu de pilotes n’étant pas encore passés aux stands. Ce sont d’importantes places pour le podium qui se jouent là. Devant, les deux McLaren observent ce qui sera leur unique arrêt, Button perdant quelques instants avec un souci sur l’avant droit.
Perez, leader virtuel pendant plusieurs tours, est parvenu à retarder son arrêt jusqu’au 30ème passage ! Il reprend la piste au 8ème rang et bénéficie de gommes fraîches pour la fin de course. Vettel et Alonso poursuivent leur tenace bagarre des stands en piste. Alonso pense être mené hors-piste par Vettel qui protège au 26ème tour et s’en plaint à la radio. Les deux rivaux pour le titre se donnent la réplique de façon limite dans les tours suivants. La sanction tombe pour l’Allemand, qui écope d’un drive through. Les Tifosi exultent.
Le second coup de tonnerre intervient quelques secondes plus tard, Button immobilisant sa McLaren dans la ligne droite menant à la Parabolica, avec un problème de pompe à essence. C’est l’abandon pour celui qui occupait la seconde position. Hamilton mène désormais devant Massa pour 12 secondes. Le N°2 de Ferrari a désormais son leader espagnol dans les talons. Derrière, Vettel est 10ème après s’être acquitté de sa pénalité.
A ce stade de la course, la Lotus de Räikkönen sombre progressivement, concédant une position à Perez puis Rosberg en piste. Le Finlandais est 7ème. Perez, qui vole littéralement, va vite devenir une menace pour Alonso si Massa ne s’efface pas. C’est chose faite au 40ème passage.
Parti 10ème, voilà Alonso second. Perez, dont les pneus ont 10 tours de moins que ceux d’Alonso, reprend du terrain mais devra maintenant se frotter à la Ferrari du Brésilien pour menacer le Double Champion du Monde. Perez passe sur le podium en avalant Massa au 44ème passage et dispose encore de neuf boucles pour aller chercher Alonso, sur qui il prend le dessus deux boucles plus tard ! Hamilton est le seul restant devant Checo. Le Britannique dispose d’une avance de 11 sec avec six tours à couvrir.
Le cauchemar de Vettel s’achève pour le plus grand bonheur des fans italiens au 48ème tour, lorsque le jeune allemand doit arrêter sa monoplace sur un problème mécanique menaçant le moteur, et possiblement de nouveau lié à l’alternateur. Ce sera un zéro pointé pour Vettel à Monza et le break pour Alonso. Le chant du cygne de Red Bull se poursuit avec une faute de pilotage de Webber en fin de parcours, perdant sa RB8 sur un vibreur de la chicane Ascari dans les derniers kilomètres. C’est l’abandon pour l’Australien.
Derrière les hommes du podium, Massa prend les points de la quatrième place, devant Räikkönen, Schumacher, Rosberg, Di Resta, Kobayashi et Ricciardo. Jérôme d’Ambrosio conclut son GP en intérim de Romain Grosjean à la 13ème place.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !