GP Japon : Qualifications - Button 3°, Hamilton 9°

099-medium.jpgC'est Sebastian Vettel sur la Red Bull qui a signé la pole position du Grand Prix du Japon sur le circuit de Suzuka. Il devance Mark Webber sur l'autre Red Bull et Jenson Button sur la McLaren.
Q1 :
Pour les 20 premières minutes de la séance de qualifications, tous sont immédiatement attentifs à ne pas manquer le coche : c’est en effet dans un peu plus d’une seconde que se sont regroupés les 14 premiers pilotes de la feuille des temps lors des trois séances d’essais libres de ce début de week-end japonais, avec les pneus durs.
C’est sous un soleil n’ayant jamais quitté le ciel de Suzuka depuis le début du week-end que débutent les qualifications. Lotus et Ferrari n’ont jusque-là pas semblé être réellement dans le rythme pour s’offrir une bataille pour la première ligne. Les noir et or ont une nouvelle fois renoncé à utiliser le Double DRS, toujours pas calibré selon les souhaits du team.
Pour Jenson Button et Michael Schumacher, le week-end commence avec la certitude de reculer sur la grille : Button devra composer avec une pénalité de 5 places au départ ; Schumacher de 10 places. Le garage Force India était une véritable fourmilière jusque qu’au début de cette Q1, Nico Hülkenberg ayant fortement endommagé sa monoplace en EL3 deux heures auparavant. Il pourra participer à la séance grâce au dur labeur de ses mécaniciens.
Les pilotes ne prennent pas de risques et prennent la piste en pneus tendres. Le plus rapide en Q1 devant son public l’an dernier, Kamui Kobayashi fait rugir de plaisir ses supporters en reproduisant la performance en 1’32’’042, avant de se faire chiper le meilleur temps par Romain Grosjean pour une poignée de millièmes.
Schumacher, sous la menace de manquer les 107% jusque dans les dernières secondes de la période chronométrée, valide un tour lui permettant de sortir de la zone rouge avec le 16ème temps. Senna, Kovalainen, Glock, De la Rosa, Pic, Petrov et Karthikeyan ne participeront pas à la Q2, tandis que Vergne pourrait rencontrer des ennuis pour avoir gêné Bruno Senna dans son tour lancé.
Q2 :
La course pour atteindre le top 10 fait rage dès les premiers instants de la Q2. Les teams n’ont pas d’autre alternative que d’utiliser les enveloppes tendres P Zero Jaunes pour espérer se hisser en Q3.
Les temps tombent très vite. En tête à mi-session, Vettel a déjà amélioré de cinq dixièmes le chrono de référence de Grosjean en Q1. Efficace, l’Allemand n’a bouclé que 6 tours depuis le début des qualifications, contre 14 pour Perez ! Une nouvelle fois, Michael Schumacher reste dans son garage plus longtemps que quiconque.
Fernando Alonso semble moins à l’aise en piste que Felipe Massa depuis le début du week-end. Pourtant, l’Espagnol, qui bloque le train avant à plusieurs reprises, parvient à se hisser en haut de la hiérarchie, là où Massa ne parvient pas à améliorer et reste sur le carreau. Grosjean obtient sur le fil son ticket d’accès pour la Q3, au contraire de Vergne (17ème), Ricciardo (16ème), Rosberg (15ème), Maldonado (14ème), Schumacher (13ème), Di Resta (12ème) et Massa (11ème).
Q3 :
Sebastian Vettel a signé la pole position du Grand Prix du Japon, devant son coéquipier Mark Webber. Troisième, mais rétrogradant de 5 places sur la grille, Jenson Button devance le chouchou local Kamui Kobayashi.
Ce sont les deux Red Bull, McLaren, Sauber et Lotus qui trustent l’action en Q3, avec la Ferrari de Fernando Alonso et la Force India de Nico Hülkenberg.
Le sang-froid du jeune pilote allemand est notable : accidenté en EL3 et ayant sérieusement endommagé l’avant de sa monoplace, "Hulk" se hisse dans le top 10 alors que ses mécaniciens travaillaient encore activement sur les réparations à quelques minutes de la Q1 ! Un travail d’équipe d’ores et déjà récompensé.
Button se sait condamné à rétrograder de cinq places sur le grille de départ et a à coeur de se hisser le plus haut possible afin de conserver vives ses chances en course.
Red Bull annonce la couleur en plaçant directement Vettel (1’30’’839 ) et Webber (1’31’’090) devant sur la première tentative. Webber bloque les roues au freinage de l’épingle. Concédant deux dixièmes à son Champion du Monde de coéquipier, l’Australien semble avoir la possibilité d’aller chercher la pole avec un tour propre, tandis que l’on demande à Vettel de trouver un dixième dans le premier secteur.
Derrière, seuls les pilotes McLaren et Lotus ont pris la piste. Les Sauber, Alonso et Hülkenberg tenteront le tout pour le tout sur une seule sortie en fin de parcours.
Räikkönen se manque à Spoon et provoque l’irruption du drapeau jaune avec sa sortie de piste. Les derniers pilotes en lice ne peuvent pousser pour améliorer leur temps. Seul Button parvient à sauver le 3ème chrono.
Kobayashi s’offre la seconde ligne de la grille, devant Grosjean, Perez et Alonso. Derrière Räikkönen, 8ème, Lewis Hamilton peut être déçu par sa Q3, tandis que Hülkenberg ferme la marche sans avoir enregistré de tour lancé. Il pourra ainsi partir avec le composé pneumatique de son choix demain en course.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !