GP Singapour : Qualifications - Hamilton 1°, Button 4°

xpb-532941-1200px.jpgC’est un écart d’environ 1,5 sec au tour qui sépare les deux composés Pirelli proposés ce week-end pour le Grand Prix de Singapour. Avec un tel fossé entre les tendres et les super-tendres, nul doute que le P Zero Rouge est déjà indispensable sur de nombreuses monoplaces afin de franchir le cap de la Q1.
La séance de qualifications débute à 21h00 locales, de nuit, par 30°C dans l’air et 28°C en piste. Le chiffre qui compte pour les pilotes est pourtant le taux d’humidité accablant de 73%, avec lequel il faudra composer dans le cockpit. Dès lors, personne n’est réellement impatient à l’idée de se glisser dans son baquet avant le début de la séance. C’est l’un des 18 meilleurs chronos dont chacun aura besoin pour passer en Q2. De la Rosa se sait déjà condamné à une pénalité de 5 places sur la grille en raison d’un ennui de transmission ayant nécessité une intervention technique.
Tous prennent la piste en premier lieu avec le mélange P Zero Jaune, composé le moins tendre proposé ce week-end. Alonso tourne en 1’49’511 et prend le commandement du début de séance, mais voit son temps battu d’un souffle par Rosberg et Maldonado sur les mêmes pneus, avant d’améliorer son chrono et de reprendre la P1 pendant quelques instant. Les deux McLaren et Red Bull prennent la piste et passent toutes devant la Ferrari de l’Espagnol, Hamilton et Vettel se tenant en 2 millièmes de seconde devant.
A quelques minutes de la fin de séance, Di Resta et les Lotus viennent bousculer tout le monde en supertendres, signant les meilleurs temps. Ces derniers contraignent de nombreux pilotes à sortir de nouveau. Senna embrasse une nouvelle fois le mur et endommage sa suspension arrière. De la Rosa, Karthikeyan, Pic, Glock, Kovalainen, Petrov et Kobayashi ne passeront pas en Q2, tandis que Grosjean conserve le meilleur temps.
Suite à sa touchette contre le mur en fin de Q1, Bruno Senna a mobilisé ses mécaniciens sur l’arrière de sa monoplace, dont la suspension semblait touchée. Il pourra prendre la piste, mais flirtera une nouvelle fois avec le danger et endommagera une nouvelle fois sa monoplace. Nouveau retour au garage, et cette fois fin de séance pour le neveu du triple Champion du Monde.
Plusieurs équipes, comme Lotus, pas très à l’aise ce week-end, ont déjà chaussé les supertendres en début de séance. C’est ce que fait Kimi Räikkönen, premier à prendre la piste pour le quart d’heure de Q2.
Grosjean manque un freinage et finit durement contre un mur sur un choc latéral, mais parvient à regagner les stands. A trois minutes de la fin de séance, le pilote Lotus pointe au 16ème rang, mais reprend la piste pour tenter d’obtenir son ticket d’accès dans le top 10 avec un tour plein de sang froid. Webber est sous investigation des commissaires pour avoir gêné Glock dans son tour lancé en Q1.
En 1’46’’665, Hamilton est le plus rapide au volant de la McLaren, un dixième devant Vettel et une seconde pleine devant son coéquipier Button. Grosjean aligne un beau tour lui assurant sa qualification en Q3.
Beaucoup de monde est en piste dans les derniers instants pour tenter de sauver l’essentiel. Schumacher passe de justesse, mais Räikkönen n’y parvient pas, pas plus que Massa.
Senna, Vergne, Ricciardo, Perez, Massa, Räikkönen et Hülkenberg n’auront pas la joie de disputer la Q3.
Lewis Hamilton a signé la pole position du Grand Prix de Singapour, au volant de sa McLaren Mercedes. Le Britannique, vainqueur de la dernière épreuve en date, en Italie, devance un spectaculaire Pastor Maldonado (Williams) et Sebastian Vettel (Red Bull). Jenson Button complète la seconde ligne de la grille avec la seconde McLaren, devant Alonso (Ferrari) et Di Resta (Force India).
La stratégie de course bat déjà son plein pour la Q3. Le choix des pneus avec lesquels tournent les pilotes influencera le composé choisi pour prendre le départ de la course, avec 160 kg de carburant. Dès lors, tourner en tendres pourrait coûter du temps pour la pole mais rapporter gros en course.
Hamilton court indéniablement pour la pole en supertendres. McLaren souhaite s’assurer une position de départ au sommet de la grille pour éviter les aléas des premiers tours, toujours mouvementés à Singapour. Le Britannique vole dans les trois secteurs et signe un convaincant 1’46’’362 le plaçant en pole provisoire, devant son coéquipier Button.
Pour sa première sortie, Vettel ne parvient à mettre en boîte que le troisième chrono, en 1’47’’694. A quatre minutes de la fin de séance, aucun des autres pilotes n’a encore validé de chrono, annonçant de derniers instants haletants.
Vettel tentera de déloger une nouvelle fois les McLaren en P Zero Rouges. Les deux monoplaces du team de Woking ne lâcheront rien et prendront également la piste.
Maldonado s’invitera sur la première ligne avec le second temps, devançant Fernando Alonso, réalisant un tour à près d’une seconde de la pole. Ni Vettel, ni Button ne parviendront à battre le Vénézuélien pour la première ligne aux côtés du poleman Hamilton.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !